× Chère communauté,
Suite à l’incendie au sein des bâtiments de notre hébergeur OVH, à Strasbourg mercredi 10 mars 2021, nous ne pouvions plus accéder au site ! L’accès a été rétabli par notre équipe mais nous n’avons pas accès aux photos pour le moment. Dans l’attente de réponses de la part d’OVH quant au devenir des photos mises en ligne avant le 10 mars 2021, vous pouvez de nouveau réutiliser le site sans risque et ajouter de nouvelles photos !
La Team MyAtlas

Sur les routes de Nouvelle-Zélande

Dernière étape postée il y a 44 jours
Nous parcourons pendant cinq semaines les deux îles du pays. Au-delà de la beauté et de la diversité des paysages, nous avons beaucoup apprécié l’accueil chaleureux des néo-zélandais.
Du 26 mars au 29 avril 2018
5 semaines
Ce carnet de voyage est privé, ne le partagez pas sans l'autorisation de l'auteur.
1
1
Publié le 1er mars 2021

Nous atterrissons dans l’après-midi à l’aéroport d’Auckland. Une fois les affaires récupérées nous partons en bus pour rejoindre le quartier de Eden Terrace, près du centre ville. Nous sommes accueillis par nos hôtes Airbnb, un charmant couple néo-zélandaise/brésilien. Nous passons nos premiers jours à aller d’un logement à un autre car le long weekend de début avril étant proche, les chambres sont très vite réservées. Nous en profitons pour organiser un peu notre voyage pour les semaines suivantes. Nous découvrons ainsi les différents quartiers résidentiels de la ville.

• • •

Visite du centre ville


Nous parvenons finalement à réserver une chambre dans une jolie maison du quartier de Grey Lynn, pour plusieurs jours. Nous en profitons pou aller visiter le centre de Auckland. Sous un beau soleil nous commençons notre balade en passant par le Myers Park puis le Aotea Square. La ville est plutôt tranquille, il y a quelques bâtiments intéressants.

Nous continuons par le Albert Park avant de rejoindre le Queens Wharf pour déjeuner au bord de l’eau. Le centre ville n’est pas désagréable mais ne nous laissera pas un souvenir mémorable.


• • •

Panorama sur le Mont Eden


Pendant un après-midi ensoleillé, nous partons de la maison à pieds pour aller sur le Mont Eden, un volcan endormi qui s’élève à presque 200 mètres au dessus de la ville. Nous marchons une petite heure pour parcourir les quelques kilomètres qui mènent au pic. Le sentier qui monte au sommet est très emprunté par les joggeurs, en même temps c’est plutôt sympa sous les arbres. Au sommet, le sentier fait le tour du cratère recouvert de végétation et nous offre une vue à 360 degrés sur la ville et la baie. On lit bien la différence d’urbanisme entre le centre ville avec ses hautes tours et les quartiers pavillonnaires. C’est un endroit très agréable, nous admirons la vue un bon moment avant de rentrer pendant que le soleil se couche.


• • •

Après huit nuits sur place nous prenons un vol jusqu’à Christchurch, sur l’île du sud, pour entamer notre road trip.

2

À Auckland nous n’avions pas trop d’options de location avec l’affluence due au long weekend de début avril. C’est donc depuis Christchurch que nous débuterons notre road trip à travers le pays. Ce qui n’est pas plus mal car ça nous permet de gagner un peu de temps sur notre itinéraire. Après 1h30 de vol, nous allons directement à l’agence de location Spaceships.

• • •

Christchurch - Motukarara


Nous récupérons notre campervan “Darth Vader”, un genre de monospace, avec une banquette arrière qui se transforme en lit double. Sous la banquette nous avons un espace de rangement pour nos sacs et un coffre qui contient un petit frigo et des ustensiles de cuisine. Une fois les papiers signés, un arrêt courses/plein d’essence, nous prenons enfin la route en partant vers le sud sur une trentaine de kilomètres. Nous rejoignons le petit camping de Motukarara où nous assistons à un joli coucher de soleil. Nous sommes agréablement surpris par le confort de notre campervan.

• • •

Banks Peninsula - Rangitata River


Le lendemain matin nous prenons la route vers l’Est pour un aller-retour sur la péninsule de Banks. Nous suivons la jolie route “Summit Road” qui serpente sur les hauteurs de la péninsule. La région est très belle, c’est tout vert, nous avons une jolie vue sur la côte, il fait beau, que demander de plus?



En chemin nous faisons un arrêt pour faire une marche dans la Hineway Reserve. Nous empruntons la boucle West Track qui traverse la jolie foret de Ferngully et offre plusieurs points de vue sur la péninsule. Le sentier passe par plusieurs petites cascades. Pendant notre balade nous sommes approchés à plusieurs reprises par des Fantails, des oiseaux peu farouches qu’on retrouve partout en Nouvelle-Zélande. Ils s’approchent très près, font quelques pirouettes autour de nous, nous suivent en chantant, c’est vraiment curieux venant de ces petits oiseaux. Ils nous auront bien amusés en tout cas.


Nous continuons notre route et arrivons à Akaroa pour déjeuner. Cette petite ville située au bord de l’eau dégage une ambiance très agréable, on dirait un peu un village de France. Pas étonnant qu’il y ait plusieurs commerces tenus par des français ici.

Nous quittons ensuite la péninsule et longeons la côte Est sur à peu près 150 bornes. Nous arrivons en fin d’après-midi dans un camping près de la Rangitata River. Ce soir le coucher de soleil fait apparaître de magnifiques couleurs dans le ciel. Avec la rivière, le cadre est vraiment idéal.


• • •

Lac Pukaki - Duntroon


Pour la journée suivante nous quittons la côte pour passer un peu par les terres. En chemin nous croisons plusieurs élevages de cerfs, pas étonnant car la Nouvelle-Zélande est le premier producteur mondial de cerfs d’élevage. Nous conduisons à travers de vastes paysages pour arriver au Lac Pukaki. Nous sommes émerveillés par sa couleur bleu pastel, au loin on a l’impression qu’il se mélange au ciel. Avec les montagnes autour, ça constitue vraiment un beau paysage.


Nous profitons de ce si joli cadre pour déjeuner au soleil et nous balader un peu au bord de l’eau. Nous reprenons la route pour nous rapprocher de la côte et croisons encore de jolis lacs avant d’arriver à l’aire de camping de Duntroon. Une fois la nuit tombée, plongés dans le noir complet nous pouvons admirer le ciel étoilé qui brille de mille feux.

• • •

Sur la route nous sommes surpris par le nombre d’opossums morts. Apparement ce marsupial importé d’Australie pour sa fourrure dans les années 1800 est aujourd’hui un vrai fléau pour le pays. Il aurait proliféré de manière considérable et causerait aujourd’hui des ravages sur tout le territoire. En plus de détruire la forêt primaire et de transmettre des maladies aux troupeaux d’élevage, il semblerait qu’il décime les nids et œufs du célèbre kiwi, petit oiseau emblématique de la Nouvelle-Zélande. Pas étonnant que les locaux le détestent...

3

Nous poursuivons notre itinéraire en continuant vers le Sud. Nous entrons dans la région d’Otago.

• • •

Oamaru - Warrington


Après notre nuit à Duntroon nous rejoignons la côte et faisons un arrêt à Oamaru, une petite ville en bord de mer. L’ambiance y est particulière, nous ne croisons pas beaucoup de jeunes, on dirait que la ville est endormie. Nous faisons un tour par la jetée Oamaru Breakwater où l’on peut apercevoir des lions de mer entrain de se dorer la pilule et des colonies de cormorans. Oamaru attire les visiteurs car on peut y observer une colonie de petits manchots pygmées, mais pour ça il faut venir à la tombée du jour, quand ils rejoignent leurs nids.

Nous faisons une petite balade sur la péninsule, nous passons par plusieurs points de vus sur les plages protégées où se prélassent de gros lions de mer.

De retour dans la ville nous découvrons le Steampunk HQ, un musée qui tranche clairement avec le reste de la ville. Le Steampunk est un univers artistique qui mêle l’esthétique à la technologie. Ce mouvement a été particulièrement influencé par la révolution industrielle, les machines à vapeur sont réinventées dans un univers de science-fiction. La visite est plaisante, elle nous transporte dans un autre univers. Forcément devant ces gros engins de métal et de rouille on pense à l’univers du film Mad Max.


Après avoir déjeuné, nous reprenons la route en longeant le bord de mer sur une centaine de bornes. Nous arrivons à une petite aire de camping gratuite (une des rares) à Warrington, près d’une réserve naturelle située sur une avancée de terre. Nous faisons un tour dans la réserve pour nous dégourdir un peu les jambes, nous profitons du paysage paisible de la Blueskin Bay.

• • •

Otago Peninsula - Taieri


Le programme de la journée c’est d’aller faire un tour sur la péninsule d’Otago. Nous passons par une très belle route qui est vraiment au bord de l’eau, pour arriver à la pointe de la péninsule. La route continue ensuite sur les hauteurs, la vue est encore plus jolie d’ici. Au bout de plusieurs kilomètre nous arrivons à Harington Point où nous laissons la voiture un moment pour nous balader le long des falaises. Au bord de l’eau on aperçoit quelques lions de mer avec leurs petits. Le plus amusant a voir ce sont les algues géantes qui ondulent au rythme des vagues, on dirait une chevelure de géant. Nous sommes très exposés au vent donc nous ne traînons pas trop.

Nous reprenons la voiture pour rejoindre une plage au sud de la péninsule, la Sandfly Bay, pour marcher un peu. Nous faisons un aller-retour d’une heure sur le sable, nous croisons encore quelques lions de mer affalés sur le sable. Il y a encore pas mal de vent, heureusement que le soleil est au rendez-vous.



Nous quittons la péninsule et rejoignons la ville de Dunedin pour déjeuner. Nous passons d’abord par la gare de la ville, très célèbre pour son architecture remarquable. Dunedin fut fondée en 1848 par les colons écossais, d’où ses airs de ville de Grande-Bretagne. Le centre est plutôt dynamique, ses universités attirent les jeunes de tout le pays, c’est autrement plus vivant qu’à Oamaru! Le cœur de la ville comporte plusieurs bâtiments remarquables et a été dessiné selon un plan octogonal. Après déjeuner nous faisons un tour dans la belle cathédrale Saint Paul avant de reprendre la route.

En fin d’après-midi nous rejoignons la petite ville de Taieri et son camping en bord de mer, que nous partageons aves quelques jolies poules.

• • •

Slope Point


Le lendemain nous continuons notre itinéraire vers la pointe de l’île du Sud. Nous entrons dans la région de Southland. Aujourd’hui le temps n’est pas terrible donc nous enchaînons les kilomètres. Nous faisons un arrêt aux Purakaunui Falls. Une courte marche à travers la foret (sous la pluie) amène jusqu’à un joli point de vue sur cette petite cascade. Malgré la météo, le sentier est agréable, nous ne croisons pas grand monde.

Quelques kilomètres plus loin nous faisons un autre arrêt dans la Lenz Historical Reserve. Nous suivons un petit chemin qui mène jusqu’à un site historique en pleine cambrousse qui retrace l’histoire de l’ancien tramway qui traversait la région. Apparement il y a une jolie marche à faire en suivant les anciens rails, avec des vues sur la réserve mais comme la pluie persiste, nous continuons notre chemin. Au bout de 150 bornes, nous arrivons dans un camping au bord de la mer, à Slope Point, l’endroit le plus au Sud que nous verrons du pays.

• • •

Invercargill - Manapouri 


Au matin suivant, le ciel est toujours gris. Nous prenons la route vers l’Ouest jusqu’à la ville d’Invercargill (pas évidente a prononcer celle là). Ce qui nous intéresse ici ce n’est pas la ville mais les huîtres! Ici on peut déguster les fameuses Bluff Oysters, des huîtres produites sur une petite péninsule un peu plus au Sud (à Bluff). Le locaux les consomment surtout gratinées mais nous préférons les goûter fraîches. Nous allons directement chez le fournisseur, mais ici impossible de les acheter encore dans leurs coquilles, elles sont vendues fraîchement mises en boîte. Évidemment notre première réaction c’est “des huîtres en boîte ? Mais ils sont fous ces kiwis!”. Nous laissons notre arrogance de côté et achetons tout de même une boîte d’une douzaine, un petit citron et dégustons tout ça. Leur forme est un peu plus ronde que celles que nous connaissons et leur chair est un peu plus ferme. Verdict : elles sont délicieuses.

Après déjeuner nous continuons de longer la côte sur quelques kilomètres avant de remonter vers le nord. Nous faisons seulement un court arrêt près du Clifden Suspension Bridge, un joli pont en bois, et rejoignons le camping de Manapouri, au bord du lac du même nom. Nous sommes à la limite du parc national de Fiordland. Avant que la nuit ne tombe, nous faisons une petite balade dans la forêt qui longe le lac.

• • •

Kepler Track - Mavora Lake

 

Nous commençons la journée suivante par une marche sur la Kepler Track. Cette boucle de 23 kilomètres passe par un des nombreux lieux de tournage des films “Le Seigneur des Anneaux” de Peter Jackson. Nous marchons pendant à peu près 4 heures en passant par la forêt, le long de la Waiau River. Le sentier est très agréable, malgré le temps gris et les quelques passages de pluie nous apprécions cette longue balade.


Nous reprenons ensuite la route pour rejoindre un camping un peu perdu dans les terres, là encore pour voir un lieu de tournage. Nous passons par une longue piste avant d’arriver enfin au bord du Mavora Lake qui s’étire aux pieds des montagnes. Ça a l’air d’être un joli site mais pour l’instant il y a beaucoup de brume donc on espère que demain le temps se dégagera un peu. Ici la température a bien baissé, d’ailleurs à peine garés dans la zone de camping, la neige commence à tomber. On espère que ça ne va pas durer car on ne veut pas se retrouver bloqués ici...

• • •

Queenstown - Closeburn


Le lendemain matin les nuages laissent enfin place aux rayons de soleil qui révèlent la beauté du site. Le lac reflète les montagnes enneigées qui l’entourent, c’est vraiment joli et paisible, nous sommes quasiment seuls. Seb explore la forêt pour retrouver le lieu de tournage. Nous restons une bonne partie de la matinée à parcourir le site avant de lever le camp.



Nous repassons par la longue piste sur laquelle nous prenons trois auto-stoppeurs venus des quatre coins de l’Europe pour les ramener sur la route principale à quelques kilomètres. Nous continuons notre itinéraire en repassant dans le district d’Otago, toujours dans les terres. Nous longeons le beau lac Wakatipu qui s’étire sur plusieurs kilomètres. Ça fait du bien de retrouver un peu de ciel bleu. Tout au long de la route autour du lac nous avons une belle vue sur les montagnes qui l’entourent. Nous arrivons à Queenstown, une jolie ville au bord du lac d’où se dégage une ambiance agréable.


Après avoir déjeuné sur place et bien profité de la vue, nous continuons sur quelques kilomètres pour nous installer dans un petit camping près de Closeburn, toujours au bord du lac. Seb part à la recherche d’un autre site de tournage pas loin de la zone de camping, moi je préfère rester au chaud dans notre maison à roulettes!

• • •

Glenorchy - Lake Hawea


Ce matin nous continuons de longer le lac sur plusieurs kilomètres. Nous passons la petite ville de Glenorchy et arrivons dans la jolie campagne où ont été tournées plusieurs scènes du Seigneur des Anneaux. En gros les trilogies du Seigneur des Anneaux et du Hobbit ont été tournées un peu partout à travers le pays, la plupart des lieux de tournage sont répertoriés sur internet donc on peut facilement retrouver les endroits précis où certaines scènes cultes ont été tournées. Le ciel se dégage petit à petit et embellit le joli paysage de la campagne entourée de montagnes enneigées.


Nous aimerions continuer un peu plus loin dans les terres mais la piste devient un peu limite pour notre véhicule donc nous retournons à Glenorchy pour profiter du point de vue sur le lac. Nous avons droit au spectacle d’un bel arc-en-ciel entier sur le lac.

Nous continuons de revenir sur nos pas, dépassons Queenstown et faisons un arrêt un peu plus loin au bord de la Shotover River pour retrouver encore un lieu de tournage. Au dessus de la rivière s’élève une forêt aux jolies couleurs d’automne. Nous faisons ensuite un aller-retour jusqu’au pont de la Kawaraw River, là aussi pour un lieu de tournage.

Plus trop le temps de traîner car le soleil ne va pas tarder à se coucher et il ne faut pas arriver trop tard aux aires de camping si on veut être sûr d’avoir une place pour la nuit. Après un court arrêt au point de vue de Arrow Junction qui offre un joli panorama sur la vallée, nous parcourons une soixantaine de kilomètres jusqu’à un camping au bord du lac Hawea.

• • •

Wanaka - Haast River

 

Le lendemain matin nous revenons sur nos pas sur quelques kilomètres et longeons le lac Wanaka jusqu’au départ du sentier du Diamond Lake. Dans cette région il y a beaucoup de randonnées à faire, la plus populaire étant celle qui monte au Roys Peak. Comme elle attire beaucoup de monde nous avons opté pour le Diamond Lake, qui à l’air plus tranquille. Nous commençons par la marche qui fait le tour du lac, c’est très joli, il n’y a pas beaucoup de monde, c’est calme, il fait beau. Bref, on est bien.

Nous continuons en suivant la Rocky Hill Track qui nous permet de prendre un peu de hauteur et de profiter de vues imprenables sur la région. Nous arrivons au point le plus haut où la vue à 360 degrés est vraiment superbe. On ne sait plus où donner de la tête, entre les lacs et les montagnes, nous sommes entourés par tant de beauté. On ne regrette pas du tout d’avoir choisi cet endroit.



Après avoir bien profité de ce magnifique panorama, nous rejoignons la ville de Wanaka pour déjeuner au bord du lac avant de continuer notre route vers le Nord. Pendant l’après midi nous longeons de nouveau les lacs Hawea et Wanaka en admirant les montagnes qui s’y reflètent comme sur un miroir.

Sur la route nous faisons un arrêt pour suivre le sentier qui mène aux Blue Pools, des bassins dans la rivière dont l’eau prend des teintes de bleu azur. Le joli sentier passe par la forêt dense à travers laquelle filtrent les rayons du soleil. Un peu plus loin nous faisons un autre court arrêt pour voir les Fantail Falls, une jolie cascade pas loin de la route. Il y a beaucoup de cascades dans cette région mais on ne peut pas s’arrêter pour toutes les voir car on y passerait des heures et il faut avancer sur l’itinéraire. Nous continuons sur plusieurs kilomètres jusqu’à un petit camping au bord de la rivière Haast, après avoir franchi le seuil de la région West Coast.

• • •
4

Nous continuons notre itinéraire en mettant le cap vers le Nord, nous retrouvons l’océan en longeant la côte Ouest.

• • •

Matheson Lake - Mapourika Lake


De bon matin nous reprenons la route vers le Nord en faisant quelques arrêts pour profiter des points de vue sur l’océan. Après 160 bornes nous arrivons au Glacier Fox. Nous y arrivons après une petite marche. Les gros blocs de glace se mêlent à la terre des montagnes autour, ce qui est impressionnant c’est de voir à quel point il à diminué depuis quelques années.


À peine quelques kilomètres plus loin nous rejoignons le point de départ de la marche qui fait le tour du Matheson Lake. Durant la balade nous passons par des points de vue sur les fameux Mont Cook et Mont Tasman. C’est agréable car il n’y a pas beaucoup de monde, le lac et la forêt qui l’entoure sont très apaisants.

Après cette jolie marche nous conduisons jusqu’à notre camping pour la nuit, près du petit lac Mapourika.

• • •

Paparoa National Park - Charleston


Le programme d’aujourd’hui c’est d’avancer sur notre itinéraire, nous parcourons à peu près 250 bornes en longeant la côte. Nous faisons seulement un arrêt au Paparoa National Park pour aller voir les grands rochers communément appelés “Pancake Rocks”. Un petit sentier permet de se balader sur les falaises pour voir d’un peu plus près ces formations rocheuses en strates contre lesquelles viennent se fracasser les vagues. Nous terminons la boucle juste avant l’arrivée de la pluie.

Nous rejoignons la ville de Charleston pour y passer la nuit.

• • •
5

Nous passons nos derniers jours sur l’île du Sud en passant par les régions qui longent la côte Nord.

• • •

Kaiteriteri 


Avant de quitter la région West Coast nous faisons une petite marche le long de la côte en passant par le phare Cape Foulwind. Nous avons une jolie vus sur les falaises mais comme la mer est un peu déchaînée nous ne traînons pas trop. Nous parcourons 230 kilomètres dans la région de Tasman. Avant de rejoindre la Baie de Tasman, au nord de l’île, nous faisons un aller-retour dans les terres jusqu’à Takaka Hill pour tenter de voir un lieu de tournage (ça faisait longtemps). Malheureusement la piste qui mène au site est un peu trop caillouteuse pour notre roulotte, nous rebroussons chemin et rejoignons un camping dans la petite ville de Kaiteriteri. Nous passons la nuit ici car c’est proche du point de départ de transports maritimes pour aller dans le Tasman National Park, que nous prévoyons de voir demain.

• • •

Abel Tasman National Park


Le lendemain matin nous rejoignons la ville voisine, Marahau, d’où part la petite navette maritime que nous avons réservée la veille. Nous partons sous la pluie et passons près de la “Apple Split Rock”, un rocher nettement coupé en deux, avant de continuer jusqu’à la Torrent Bay. Pendant le trajet, le ciel s’est peu à peu découvert. Nous rejoignons le sentier qui nous ramènera au point de départ, à travers le parc national. Nous marchons ainsi plusieurs heures dans la forêt qui longe le bord de mer.



Nous passons par plusieurs baies aux jolis couleurs, par plusieurs points de vue en hauteur. Beaucoup de personnes suivent la Coastal Track sur plusieurs jours, c’est une randonnée assez connue dans le pays. Au fur et à mesure que nous avançons, le ciel se dégage et révèle les jolies couleurs de l’eau.

Après cette balade agréable nous reprenons la route en direction de la pointe Nord de l’île. Nous passons la nuit au petit camping de Puponga.

• • •

Farewell Spit


C’est sous un ciel gris que nous partons nous balader en bord de mer, sur la Wharariki Beach. En chemin nous passons par de jolis pâturages. Le temps se charge donc notre marche se fera sous la pluie. Sur la plage nous apercevons des lions de mer qui s’amusent à rouler dans les vagues, plutôt sympa comme spectacle.

Sur le chemin du retour le soleil apparaît enfin, nous reprenons la voiture pour rejoindre Farewell Spit, un genre de presqu’île qui s’étire sur une vingtaine de kilomètres. Nous marchons une dizaine de kilomètres en passant par la longue étendue de sable avant de terminer par les sommets des colines bien vertes. Heureusement que le soleil est au rendez-vous car ici le vent souffle très fort. C’est agréable car nous sommes presque seuls, à part les moutons nous ne croisons quasiment personne.

Nous terminons notre journée en redescendant le long de la côte Nord jusqu’à la petite aire de camping de Tasman, au bord de l’eau.

• • •

Nelson - Koromiko


Pour notre dernière journée sur l’île du Sud nous rejoignons la ville de Nelson pour déjeuner. Le centre ville est très mignon, il s’y dégage une ambiance plutôt agréable. Seb en profite pour passer chez le coiffeur.

L’après-midi nous quittons le district de Nelson pour entrer dans celui de Marlborough. En chemin nous faisons un arrêt près de la Pelorus Bridge Reserve. Nous empruntons un sentier qui passe par la forêt et longe la jolie rivière Pelorus, mais c’est avant tout pour passer par un nouveau lieu de tournage.

Nous terminons la journée en rejoignant la petite aire de camping gratuite à Koromiko. Les places sont limitées mais nous arrivons juste à temps pour prendre le dernier emplacement libre. Nous sommes proche de Picton pour pourvoir faire la traversée demain.

• • •
6

Notre première étape sur l’île du Nord se fait à Wellington, où nous avons prévu de retrouver d’anciens collègues de Seb.

• • •

Retrouvailles à Wellington


C’est donc de bon matin que nous rejoignons le port de Picton et embarquons sur le ferry afin de rejoindre Wellington, à la pointe de l’île du Nord. Nous débarquons dans la capitale après 3h30 de traversée. Nous allons directement nous installer dans un Airbnb réservé pour la nuit dans le quartier de Miramar, sur une péninsule au bout de la ville. Le soir nous rejoignons les amis de Seb, Garrick, sa compagne Irina et ses collègues. Nous les retrouvons à l’apéro de fin de semaine dans les studios de production Weta où ils travaillent.

• • •

Weta Cave - Musée Te Papa Tongawera


Après une bonne nuit dans un vrai lit, nous quittons le Airbnb et allons visiter la “Weta Cave” qui se trouve à quelques rues. Ce sont les ateliers où sont fabriqués les costumes et décors pour les films produits par Weta. Durant la visite guidée on suit le processus de conception et de fabrication des composants de films. On découvre toutes sortes de maquettes, d’armes, de masques, de costumes et autres accessoires qui ont été conçus pour les films comme : Le Hobbit, Le Seingeur des Anneaux, King Kong etc.

Une fois la visite terminée, nous retrouvons de nouveau Garrick et Irina pour un brunch en bord de mer, face à la Scorching Bay. C’est toujours aussi sympa de retrouver des gens en étant au bout du monde.

L’après-midi nous rejoignons le Lambton Harbour pour aller au musée Te Papa Tongawera et voir l’exposition “Gallipoli, The Scale Of War”. Après avoir fait un tour des expositions permanentes sur les cultures autochtone (Maori) et coloniale, nous découvrons cette incroyable exposition temporaire réalisée en partenariat avec les ateliers Weta. Nous sommes plongés dans l’univers de la guerre devant les sculptures ultra réalistes à grande échelle retraçant les moments clés de la guerre de Gallipoli. Les détails sont vraiment bluffants, le grain de peau, les expressions, les sons rendent toutes ces scènes très réelles.

La Bataille de Gallipoli (aussi appelée Bataille des Dardanelles) désigne les affrontements de la Première Guerre Mondiale entre l’empire Ottoman et les troupes britanniques et françaises sur la péninsule de Gallipoli (de l’actuelle Turquie) du 18 mars 1915 au 9 janvier 1916. De nombreuses troupes australiennes et néo-zélandaises y ont débarqué le 25 avril dans le but de conquérir la capitale de l’empire Ottoman (Constantinople), opposé aux puissances alliées. Seulement les défenses ottomanes ne fléchissent pas et les troupes ANZAC (Australian and New Zealand Army Corps) s’enlisent jusqu’à leur retrait en décembre 1915. Près de 2800 soldats néo-zélandais sont morts durant cette bataille.

• • •

Dîner dans les hauteurs de la ville


Le soir nous retrouvons Garrick pour faire des courses au marché pour acheter de quoi préparer un dîner ensemble, à la française. C’est dans l’appartement qu’il partage avec Irina et d’autres colocataires, près du Mont Victoria, que Seb et Garrick passent derrière les fourneaux. Nous dégustons ce bon dîner avec une vue imprenable sur la baie de Wellington, et passons la nuit chez eux.

• • •

Mont Victoria - Lévin


Le lendemain matin nous partons assez tôt pour aller faire un tour sur le Mont Victoria avant de prendre la route. Nous suivons les sentiers qui mènent au sommet en passant par la forêt. Nous croisons beaucoup de joggeurs qui profitent des heures les plus fraîches. Le sommet offre un beau panorama sur la ville qui se réveille doucement. C’est dans ce parc qu’a été tournée une scène mythique du premier Seigneur des Anneaux, celle du sentier avec l’effet vertigo.

Après un petit déjeuner en ville, nous prenons la route. Nous faisons un arrêt le long de la Hutt River, près de la petite ville d’Upper Hutt, pour retrouver un nouveau lieu de tournage.

Un peu plus loin nous faisons un deuxième arrêt au Harcourt Park, là encore pour un lieu de tournage. Cette petite balade dans le parc n’est pas désagréable, les arbres ont pris de jolies couleurs d’automne.

Nous quittons finalement la région de Wellington et entrons dans la région de Manawatu-Wanganui. Nous passons la nuit dans le camping de la petite ville de Levin.

• • •
7
7
Publié le 1er mars 2021

Les paysages sont de plus en plus différents par rapport à l’île du Sud, nous continuons notre itinéraire de retour vers Auckland pour notre dernière semaine sur place.

• • •

Palmerston North - Ruatiti


Toujours en suivant le cap vers le Nord nous roulons une cinquantaine de kilomètres pour rejoindre la ville de Palmerston North. Nous faisons un arrêt ici pour manger un bout et visiter le petit musée du rugby, sport national. Ce qui est amusant c’est qu’à chaque fois que nous parlons rugby avec des locaux ils nous disent absolument tous la même chose “we don’t know how to play the french team”. Apparement à leurs yeux nous avons un jeu imprévisible, ce qui déstabiliserait l’équipe des robustes All Blacks (ils arrivent tout de même à nous battre à plate couture le plupart du temps...).

L’après-midi nous conduisons jusqu’à l’impressionnante gorge de la rivière Rangitikei, où se trouve un des lieux de tournage. Le site est très beau et imposant. Certains amateurs de sensations fortes viennent y faire du saut à l’élastique.

Nous terminons la journée en roulant 160 bornes jusqu’au petit camping de Ruatiti, perdu dans les terres au bord de la rivière Manganuioteao. C’est très calme et il n’y a presque personne.

• • •

Ohakune - Wairakei


Le jour suivant nous revenons sur nos pas sur quelques kilomètres pour rejoindre la ville d’Ohakune et y déjeuner. Nous roulons ensuite jsuqu’à Tuora, une station de ski perchée sur le flanc de la montagne Ruapehu. En chemin nous faisons une petite marche jusqu’à la jolie cascade Mangawhero. Depuis la station de ski normalement on peut profiter d’une jolie vue sur les sommets du parc Tongariro mais la brume dissimule tout le paysage, tant pis.

En redescendant nous faisons un arrêt pour aller voir la cascade Waitonga. La balade est très jolie, nous passons d’abord par une passerelle en bois surélevée au milieu des marais et de la végétation. Ensuite nous marchons dans la forêt avant d’arriver aux pieds de l’imposante cascade.

Petit à petit le ciel se dégage et nous pouvons enfin apercevoir les sommets du parc Tongariro depuis la route. Nous aurions beaucoup aimé faire la célèbre randonnée qui traverse le parc mais la météo n’étant pas terrible sur les jours à venir, nous gardons ça pour notre prochaine visite de la Nouvelle-Zélande (on a bien le droit de rêver!).

Nous entrons dans la région de Waikato en longeant le joli lac Taupo pendant que le soleil se couche. Nous passons la nuit dans un camping à Wairakei.

• • •
8

Nous arrivons à nos deux dernières étapes avant notre retour à Auckland, nous aimerions avoir le temps d’en voir plus sur l’île du Nord mais la date du retour en France approche... Nous profitons autant que possible de ces derniers jours de road trip.

• • •

Waiotapu - Maketu


Le matin nous partons assez tôt car nous voudrions voir pas mal de choses et rejoindre la côte d’ici ce soir. Nous commençons par visiter le site des “Craters Of The Moon”, un parc géothermique pas loin du camping, sous un beau ciel bleu. Nous suivons le cheminement des passerelles qui serpentent entre les cratères fumants. C’est atypique comme paysage, et ça sent fort le soufre!

Toujours dans le même coin, nous allons voir les Huka Falls, où l’air est plus respirable. Il y a plusieurs points de vue tout au long de la rivière Waikato, l’eau s’écoule avec énormément de puissance.

Nous filons ensuite au barrage un peu plus haut sur la rivière Waikato car l’heure de l’ouverture des vannes approche. Nous arrivons juste à temps sur le pont, la sonnerie retentit et l’eau se déverse puissamment, troublant ainsi l’eau claire et calme. Un sentier mène à un point de vue sur les rapides d’Aratiatia un peu plus loin, où à été tournée une scène du film Le Hobbit.

Nous reprenons la route jusqu’à la Mud Pool de Waiotapu, à une quarantaine de kilomètres. Retour à l’univers odorant du soufre devant cette grande mare de boue d’où s’échappe de la fumée.

Nous entrons ensuite dans le district de Bay Of Plenty (Baie de l’Abondance) et déjeunons dans la ville de Rotorua, au bord du lac du même nom. Ici aussi ça sent le soufre, décidément...En fin de journée nous rejoignons la côte, en chemin nous faisons un arrêt pour voir les jolis rapides d’Okere Falls.

Nous arrivons juste à temps pour admirer le coucher de soleil depuis le petit camping de Maketu, près de l’estuaire Waihi. La fin du jour se teinte de très belles couleurs.

Près des rapides d’Okere Falls nous avons repéré une publicité pour y faire du rafting, ça nous tente bien donc nous réservons en ligne pour y aller demain matin.

• • •

Hobbiton - Te Kauwhata


Le réveil sonne de bon matin pour pouvoir rejoindre les rapides d’Okere Falls pour la session de rafting de 8h. Nous allons d’abord dans les locaux du club pour nous équiper puis nous rejoignons le site. C’est sympa car nous sommes les seuls inscrits pour cet horaire là, donc nous sommes juste accompagnés de nos deux moniteurs encadrants, c’est royal! Après les quelques consignes de sécurité, il est temps de se lancer. Nous passons par une succession de rapides, le rafting c’est une première pour moi et je trouve ça génial, malgré l’eau très fraîche. Le site est vraiment joli et en plus il fait beau, on ne regrette pas d’être venus. Après une bonne heure à bien s’amuser sur l’eau, nous reprenons la route.

Nous laissons derrière nous la côte et retournons dans le district de Waikato pour aller visiter l’incontournable Hobbiton, lieu de tournage des trilogies produites par Peter Jackson. Ce petit village fictif a d’abord été conçu de manière éphémère pour le tournage du Seigneur des Anneaux. À la fin du tournage le site à été démonté puis reconstruit de manière pérenne quelques années plus tard, pour le tournage des films Le Hobbit. Depuis il est ouvert au public pour des visites guidées et attire plus de 300 000 personnes par an, grâce au succès immense des films.

C’est donc avec groupe d’une trentaine de personnes que nous suivons notre guide dans le village. Nous sommes tout de suite plongés dans l’univers des films, nous revivons plusieurs scènes à travers ces décors qui ont marqués notre génération. La visite se termine en passant par la fameuse taverne du Green Dragon qui offre ses bières artisanales.

Une fois la visite terminée, nous roulons une centaine de bornes pour rejoindre notre dernier camping à Te Kauwhata. Nous assistons là aussi à un joli coucher de soleil.

• • •
9
9
Publié le 1er mars 2021

Retour au point de départ de notre découverte du pays, le temps est passé à toute vitesse. Il faudrait encore plusieurs semaines pour continuer de découvrir les paysages du Nord mais on ne se plaint pas, nous avons eu un bel aperçu des deux îles.

• • •

Fin du Roadtrip

 

Pour notre dernier réveil en campervan, nous avons droit à un beau lever de soleil sur le terrain de rugby qui jouxte l’aire de camping. Nous reprenons la route pour rentrer à Auckland. En chemin nous passons par un lieu de tournage (un petit dernier pour la route!) proche de la côte Ouest, le Weathertop Viewpoint.

En début d’après-midi nous rejoignons Auckland. Nous faisons nos adieux à notre campervan avant de nous installer dans un Airbnb du quartier de Sandringham.

• • •

Retrouvailles


Le lendemain en milieu de journée nos amis Roy et Rochelle que nous avions rencontrés en Indonésie (au Mont Bromo) viennent nous chercher pour passer le weekend ensemble. Ils nous conduisent jusqu’à leur maison de vacances à Piha, à 35 kilomètres sur la côte Ouest. Nous sommes contents de les retrouver. Nous arrivons sous une pluie diluvienne donc c’est raté pour aller se balader en bord de mer. Nous en profitons pour nous raconter nos derniers mois de voyage en prenant l’apéro, dans leur jolie maison à la déco plutôt vintage. Le ciel se dégage un peu et nous profitons de la vue sur la baie et son gros rocher (sensé ressembler à un lion). Nous passons une soirée très sympa, Roy et Rochelle nous préparent le dîner, décidément ils ont le sens de l’accueil les kiwis!

Pour notre dernier jour nous prenons un petit déjeuner tous les quatre sur la route de retour vers Auckland. Nos amis nous déposent à l’aéroport pour notre long retour vers la France. Nous avons vraiment apprécié leur hospitalité et leur générosité. Quelle belle manière de terminer notre visite du pays/moitié de tour du monde.

• • •

Ce dimanche 29 avril marque la fin de la première partie de notre grand voyage. Nous avons prévu de retourner en France jusqu’au mois de septembre pour revoir la famille, les amis, mais aussi pour être présents à trois mariages! Ensuite nous repartirons pour l’Amérique du Sud. Ça nous fait tout drôle de rentrer mais on a hâte de revoir tout le monde. Nous partons pour un long vol de 17 heures jusqu’à Doha, où nous attendrons 6 heures avant de prendre le deuxième vol de 8 heures jusqu’à Paris, tout un programme !

Bien que notre retour en France se fasse sous la pluie parisienne, avec une température de 5 degrés et en pleine grève SNCF nous sommes ravis de retrouver nos familles et amis (après nous être remis des 12 heures de décalage!). Car c’est ce qui nous manque le plus pendant le voyage, de passer du temps avec nos proches. Nous entamons donc un vrai tour de France en allant aux quatre coins du pays et faisons même un petit tour en Espagne.